Expression du groupe d’opposition

CIM DU 1er JANVIER 2017

EXPRESSION DES ÉLUS DE GAUCHE
CESSON-SÉVIGNÉ ET LA MÉTROPOLE. J’aime, j’aime pas

Sylvie Marie-Scipion, Alain Thomas, Claudine David, Claude Gérard, Annie Séveno, Christian Anneix.

Le Plan Local de l’Habitat, un contrat avec la Métropole

C’est le contrat passé entre la municipalité et Rennes Métropole pour la période de 2015 à 2020. Ce PLH ne se limite pas à des engagements chiffrés, le qualitatif y tient une grande place. Qualité du bâti, variété des formes urbaines, importance du renouvellement urbain, amélioration du parc existant, règles d’attribution du logement social avec attention particulière pour les plus démunis
en sont les piliers, garants d’une plus grande solidarité et de cohésion sociale du territoire.
Considérant que ce nouveau PLH s’inscrit dans le droit fil de la poursuite du précédent, nous avons voté favorablement, comme l’a voté aussi la majorité municipale.
Cependant, nous avons quelques doutes quant à sa sincérité à respecter son engagement.
En effet, déjà pour les trois premières années de son mandat, les réalisations sont bien en dessous des objectifs de son contrat et les premières livraisons Viasilva ne seront effectives -aux dires de monsieur le Maire- qu’en 2020 ! Preuve en est : depuis son élection, le Maire n’a délivré que 15 permis pour des logements sociaux !

Le plan local d’urbanisme intercommunal, en marche

Depuis janvier 2015, la Métropole a la compétence pour élaborer un PLUi, plan local d’urbanisme intercommunal (43 communes).
En matière d’aménagement, les formes urbaines et paysagères sont devenues des enjeux contemporains de développement durable, notamment au travers de la maîtrise de l’étalement urbain. Plusieurs séminaires réunissant les élu.e.s ont abouti à la rédaction d’un document important : le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD).
Comme dans chaque commune, les grandes orientations de ce document sont présentées en conseil municipal par un.e élu.e communautaire. À Cesson-Sévigné, les enjeux de ce PADD ont été exposés lors du conseil municipal du 23/11/16. S’en est suivi un débat.
Durant cet échange, nous avons souligné les points forts qui concernent chaque cessonnais dans son quotidien :
– une dynamique métropolitaine au bénéfice du territoire et au-delà du territoire ;
– une dynamique de l’emploi et du développement économique ;
– la préservation des terres agricoles ;
– la solidarité sociale et générationnelle ;
– le développement des mobilités et des transports ;
– la transition énergétique pour relever les défis du changement climatique…

Chacun reconnaît l’intérêt de vivre une Métropole dynamique et harmonieuse. Pourtant, le 23/11, la droite cessonnaise a multiplié les déclarations hostiles à la Métropole.
Le Maire, conseiller communautaire, délégué « mobilité », présent dans nombre d’instances a feint de découvrir les finalités de ce PADD. Cet affichage politique, devant la presse, est d’autant plus surprenant qu’il est en totale contradiction avec ses positions par ailleurs. Il est navrant de constater les 2 discours de la majorité portés par le Maire de Cesson-Sévigné : celui sur les bancs de la Métropole où il partage ce consensus et celui, sur les bancs du conseil municipal où il s’efforce de montrer qu’il respecte ses engagements « anti-métropole primaire » de la campagne électorale. Une posture qui divise la droite puisque la conseillère communautaire de sa majorité ne le soutient pas sur les bancs de Rennes Métropole.
Quelle image politicienne affligeante !

NOS PERMANENCES : Salle du Pressoir 11h00-12h00, le 7 janvier Annie Seveno, 21 janvier Christian Anneix et permanence intercommunalité, le 25 janvier Alain Thomas Espace citoyen 18h00.

Primaires de la Gauche :
Les dimanches 22 et 29 janvier de 8h00 à 19h00 au centre de loisirs (salle n°1), domaine de Bourgchevreuil où seront aménagés deux bureaux de vote.
L’élection est ouverte à tous les électeurs inscrits sur la liste électorale.